Petit déjeuner avant effort physique

   Nombreuses sont les personnes qui pensent pouvoir se passer de petit déjeuner, car elles croient que l’on ne dépense pas d’énergie quand on dort… Erreur ! La nuit, nous ne sommes pas complètement inactifs. Nos cellules continuent de fonctionner, et consomment en moyenne une kilocalorie par minute.

Le matin, notre organisme se réveille et autorise progressivement des performances optimales. Ainsi, le matin, l’organisme brûle et exploite toute l’énergie apportée, sans risque de stockage. Le petit déjeuner se révèle donc essentiel pour répondre au besoin énergétique de notre corps.

Un petit déjeuner équilibré et complet

Nous devons prendre, chaque matin, un petit déjeuner équilibré et complet avant d’attaquer notre journée. Il garantit une répartition régulière des apports d’énergie et une limitation des risques de fringale ou de "coup de pompe" en milieu de matinée.

Maintenant que nous connaissons l’importance du petit déjeuner, que doit-on manger ? Un petit déjeuner équilibré se compose au minimum de quatre éléments : un produit laitier, un produit céréalier, un fruit (ou un jus de fruits frais) et une boisson.

  chocolat et croissant

Les produits laitiers

Consommer un produit laitier le matin, c’est assurer à son organisme un apport de protéines animales et surtout de calcium, indispensable à l’entretien du capital osseux.

Il existe une telle diversité de produits laitiers que chacun trouvera forcément celui qui lui convient le mieux. Cela va du classique bol de lait au fromage, en passant par les petits-suisses, le fromage blanc ou les desserts lactés.

Les produits céréaliers

Aux yeux de nombreux Français, le pain trouve toute sa place à ce repas. Les enfants, eux, préfèreront les céréales aux goûts et aux formes variés.

Il n’est pas interdit de se faire plaisir en mangeant des viennoiseries ou des préparation maison (crêpes, brioches, etc…). Elles garantissent un apport de glucides (sources énergétique par excellence), de vitamines de groupe B et de fibres, indispensable au transit intestinal correct. (à lire : Les vitamines)

Les fruits

Besoin de pep’s ? Pensez aux fruits, qui regorgent de vitamines et de minéraux. Les agrumes et les kiwis sont riches en vitamine C. Si pour vous les fruits ne "passent" pas bien, pressez-les… et le tour est joué !

On peut facilement remplacer un fruit par un jus de fruits frais, pressé de préférence. Cependant, il faut noter que certains jus de fruits commercialisés sont excellents et garantissent un apport minimal de vitamine C.

  fruits frais

Les boissons

L’eau est indispensable à une bonne hydratation. Chaud ou froid, à chacun de choisir. Au réveil il faut boire, c’est important.

Petit déjeuner et activité physique

Si vous vous entraînez le matin, votre petit déjeuner doit être équilibré et terminé, dans la mesure du possible, trois heures avant l’effort afin d’éviter des problèmes de digestion et une mauvaise oxygénation des muscles.

Bien entendu, s’il s’agit de prendre le départ d’une longue cyclosportive, il est nécessaire de modifier votre petit déjeuner habituel, tant en quantité (selon la tolérance de chacun) qu’en qualité (en y ajoutant, par exemple, un aliment source de protéines animales, comme une tranche de jambon blanc, qui permettra de relancer le tonus neurovégétatif).

N’oublions pas que le repas le plus important restera celui de la veille de l’épreuve ou d’un entraînement poussé, qui doit permettre la constitution de réserves de glycogène. Le petit déjeuner maintiendra alors un apport régulier de glucides et évitera l’utilisation anticipée du glycogène mis en réserve (due au stress précédant le départ, par exemple).

Vous l’aurez compris, le petit déjeuner est un repas qui revêt une grande importance, tant au niveau des besoins énergétiques dont notre corps à besoin qu'au niveau convivial lorsqu'il est prit en famille ou entre amis. A chacun de s’organiser pour qu’il soit l’un des meilleurs moments de la journée !

    Roland Gabillon

Peut-on s’entraîner à jeun ?

Certains sportifs (coureurs ou marathoniens en particulier) s’entraînent parfois à jeun. Cette technique se fonde sur le métabolisme. Elle se retrouve donc au cœur des débats, mais il s’agit d’en connaître les avantages et les inconvénients.

Après un jeûne de 10 à 12 heures, les réserves de glycogène de notre foie sont réduites, voire épuisées, ce qui conduit à l’utilisation d’une nouvelle source d’énergie : les graisses (lipides). Ainsi, une séance à jeun favorisera la consommation de graisses ; cependant, cela nécessite, entre autres, un sommeil de bonne qualité et une absence de fatigue. De plus, il faut effectuer des séances appropriées afin de favoriser l’utilisation de ces graisses, donc l’affûtage (voir les rubriques « entraînement » sur ce site).

Attention, la mise en œuvre de cette technique comporte certains risques (le plus connu étant l’hypoglycémie). Il faut alors jouer sur l’apport de glucides la veille de la sortie, afin d’avoir de l’énergie en réserve, et boire sucré en cours de séance. On peut aussi prendre des protéines, en général très sollicitées dans ce cadre. Ces séances seront limitées et contrôlées, car elles entraînent très fréquemment la survenue de fatigue.

LES ANNIVERSAIRES DU MOIS

BON ANNIVERSAIRE à :

Pierre  HAEGEL 74 ans le 1ER Juillet.

Bruno  VALENTI  53 ans le 07 juillet.

Eddy   GUARY     37 ans 11 juillet.

Frederic FOUESNANT 60 ans le 14 juillet.

Stephane Ben Kemoun 51 ans 10 aout.

Rosembert FIMIEZ       64 ans  15 aout.

Renaud  LEBRUN 42 ans 16 aout.

Bruno  HULIN     50 ans   20 aout.

Francesco  OLMINII  72 ans 21 aout.

Jacky  HENNEUSE   69 ans 25 aout.


ECNP A FOND EN 2017